Vous êtes ici

Toute l'actualité

Les dirigeants adhérents de la FESP témoignent de leur mobilisation Mme Laëtitia Saint-Paul, Vice-présidente de l’Assemblée Nationale donne la parole aux « invisibles »

Les dirigeants d’entreprise de SAP adhérents de la FESP remercient vivement Madame Saint-Paul, Députée du Maine et Loire et Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale pour son écoute attentive et sa volonté de soutenir notre secteur essentiel pour notre société

Les dirigeants ont témoigné avec leur cœur de leur mobilisation et de celle de leurs équipes pour assurer leurs missions de maintien à domicile auprès des personnes les plus fragiles, dans des conditions difficiles.

S’ils n’étaient pas comme les personnels soignants en première ligne dans la lutte contre la pandémie, les intervenants des services à la personne, notamment ceux des services d’accompagnement et de maintien à domicile, ont constitué des maillons de la chaîne qui a permis aux personnes âgées, isolées, vulnérables d’avoir une vie digne et de qualité chez elles, en les aidant à réaliser certains actes essentiels de la vie, notamment à leur sortie d’hôpital.

Le maintien à domicile a bien été au rendez-vous de la pandémie mais il a fallu attendre quelques semaines pour que l’on parle enfin de ces « invisibles » du « prendre soin » et reconnaitre leur rôle dans cette crise sanitaire.

En signe de reconnaissance, les pouvoirs publics ont indiqué que ces personnels bénéficieraient d’une prime au même titre que les soignants. Aujourd’hui, cette prime sera matérialisée pour les uns sur la feuille de paie de juin, alors qu’elle est toujours en discussion pour les professionnels du maintien à domicile.

Ces atermoiements constituent un signal négatif pour un secteur qui peine déjà à recruter alors que les besoins en personnel qualifié ne cessent de croître, pour faire face à l’augmentation du nombre de personnes âgées, notamment dépendantes, dans les 50 années à venir.

La juste reconnaissance des métiers du domicile constitue un véritable enjeu sociétal, qui devrait trouver à s’exprimer dans la loi Grand Age tant attendue. Les dirigeants en ont profité pour présenter, également, quelques-unes de leurs propositions pour le secteur.

Retourner aux articles