Vous êtes ici

Toute l'actualité

Cahier de vacances de Business France La silver économie en Norvège

En 2020, la population de la Norvège s’élève à 5,36 M. Les seniors de plus de 65 ans représentent près de 17% de sa population, et devraient atteindre les 21% d’ici 2050. Face à cette situation la Norvège manque cruellement de personnel d’aide et d’accompagnement à domicile.

25% de professionnels du domicile manquent à l’appel

Il manque en Norvège près de 25% de personnel dans le secteur de l’aide et des soins aux séniors. Les nouvelles technologies permettent de pallier, dans une certaine mesure, le manque de main d’œuvre. Le gouvernement norvégien a en effet mis en place un programme de technologie du bien-être (2013-2025) qui est dédié entre autres aux seniors pour augmenter l’utilisation de soutien technologique pour leur bien-être quotidien.

+ La concurrence et le positionnement de la France

+ La concurrence locale / internationale

  •  Public : Helse og omsorgsdepartementet (Ministry of Health and Care services), Nasjonalt folkehelseinstitutt (The Norwegian Institute of Public Health), Oslomedtech, Norwegian Smartcare Cluster, Pensjonistforbundet (la fédération des retraités)…
  •  Privé : Il existe des centaines d’entreprises innovantes proposant des services aux séniors dont : Atendo, TryggHjemme, 2care, Gymo, Amajo, Ecura, Excitus, Future home, Imatis, Oms

 Les atouts de l’offre française 

A ce jour, la présence de l’offre française dans le domaine de la Silver Economie est restreinte.

Il existe des sociétés françaises proposant des solutions technologiques innovantes pour les personnes âgées, qui pourraient répondre aux besoins grandissants en Norvège pour des aides facilitant le quotidien et l’indépendance des seniors.

Le potentiel de développement sur le marché norvégien, où la demande est en croissance constante, représente une opportunité réelle pour les startup françaises innovantes qui ont une expertise en matière d’innovation au service de l’usager à domicile.

 Les enjeux à maitriser :

  •  Pour les services à la personne, l’implantation de l’entreprise en Norvège s’avère décisive.
  • Approcher les intégrateurs – distributeurs qui s’adressent au marché des séniors afin de rentrer dans leur portefeuille d’offres.
  • Le marché de la silver economie est déjà très mature en Norvège, il est donc important de présenter une offre innovante et des prix compétitifs.

+ Opportunités pour l'offre française

Technologies innovantes

Il existe des opportunités pour des aides innovantes tels que des appareils de surveillance du dosage de médicaments, les consultations médicales digitales, les dossiers électroniques des patients, les alarmes digitales pour avertir le personnel de santé dans les maisons de retraites, etc.

Objets connectés pour la personne et/ou le domicile

Près de la moitié des séniors déclarent utiliser des objets connectés. Loin d’être réfractaires, ils montrent une certaine curiosité envers les objets connectés qui améliorent le confort de leurs détenteurs, jouent un rôle dans la prévention de certaines pathologies ou facilitent tout simplement leur quotidien.

 La population norvégienne vit en moyenne 30 ans après la prise de la retraite, ce qui génère quelques défis à relever pour les autorités, notamment s’agissant des capacités d’accueil et d’accès aux soins. Faute d’innovations technologiques dans les domaines de la santé et du soin à destination des personnes âgées, la Norvège se trouverait alors confrontée à l’obligation qu’un jeune surtrois suive des études de soin et/ou d’aide et d’accompagnement à domicile.

La Norvège a donc elle aussi tout intérêt à choisir l’approche domiciliaire comme ses voisins européens.

 

+ En savoir plus : alain.cimaz@businessfrance.fr

Continuer le voyage :

 
 
 

Cahier de vacances de Business France ; La Silver economie en Thailande 

Cahier de vacances de Business France ; La Silver economie en Allemagne

Retourner aux articles