Vous êtes ici

Toute l'actualité

Cahier de vacances de Business France La silver economie en Allemagne

50 % de la population allemande a plus de 50 ans. Les séniors actifs compris entre 50 et 65 ans représentent 22,5 % de la population (18,7 M). Plus de 14 000 entreprises agréées offrent des services de soins à domicile. Parmi celles-ci, 9 243 sont des entreprises privées (66 %), 4 615 font partie d’associations à but non-lucratif (33 %) et 192 établissements (1 %) relèvent du secteur public.

Les plus de 65 ans, 12 M de personnes en 1991, représentent aujourd’hui 21,5 % de la population allemande (17,9 M). Les plus de 85 ans, 1,2 M de personnes en 1991, représentent actuellement environ 3 % de la population, soit 2,3 M de personnes. A la différence de la France, les structures spécialisées dans les soins pour séniors offrent de plus en plus une palette complète de services (services de santé et premiers secours, téléassistance à domicile, assistance ambulatoire, gestion de résidences séniors, prévention des urgences, encadrement, acheminement de personnes à mobilité réduite, livraison de repas à domicile, actions humanitaires à l’étranger, etc.).

+ La concurrence et le positionnement de la France

+ La concurrence locale / internationale 

La Silver Economy n’est pas un marché mais une économie transversale qui trouve des déclinaisons dans de nombreux marchés, pour ne pas dire tous les marchés. Le vieillissement de la population impacte tous les secteurs : loisirs, transport, alimentation, sécurité, santé, domicile, habitat collectif, assurance, assistance téléphonie, internet ou encore le sport. Dans ce contexte, les entreprises s’adaptent ou déclinent leurs activités sur des segments liés au vieillissement de la population et au bien-vieillir.

  • Hager Group : Hager Group est l’un des principaux fournisseurs leaders en matière de solutions et de services pour les installations électriques dans les bâtiments résidentiels, tertiaires et industriels. En étroite collaboration avec les clients tertiaires et les électriciens, le groupe mise sur des sujets d'avenir tels que l’autonomie à domicile (« Ambient Assisted Living ») qui permet de faciliter le quotidien des séniors ou des personnes dépendantes par une gestion intelligente du bâtiment, ou encore l’efficacité énergétique dans les bâtiments communicants.
  •  Bosch : Le groupe Bosch est un important fournisseur mondial de technologies et de services. Ses activités sont réparties selon quatre domaines : solutions pour la mobilité, techniques industrielles, biens de consommation et techniques pour les énergies et les bâtiments. L’objectif stratégique du groupe Bosch s’articule autour des solutions pour la vie interconnectée. Grâce à ses innovations, le Groupe Bosch entend améliorer la qualité de vie des particuliers et professionnels. Les séniors représentent pour le Groupe Bosch une cible stratégique.
  • Gigaset AG : Gigaset est un fabricant allemand de téléphones (dont des smartphones), solutions domotiques et également de solutions de communication pour le monde professionnel. Le siège de Gigaset est basé à Bocholt, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Gigaset a développé une offre spécifique de smartphones et solutions domotiques pour séniors.

+ Le positionnement de l’offre française

 De grands groupes français sont présents à l’international et notamment en Allemagne avec des activités déclinées sur des segments liés au vieillissement de la population : Legrand, Sanofi, Damartex Group ou encore Saint-Gobain.

La France dispose par ailleurs d’un vivier de start-ups innovantes spécialisées dans le développement de solutions et services pour séniors. Certaines parviennent à se différencier de la concurrence allemande. Hager Group est entré en juin 2017 au capital de la start-up strasbourgeoise Hakisa spécialisée dans le développement de plateformes numériques pour faciliter le quotidien des personnes âgées ou dépendantes. Hakisa dispose aujourd’hui d’une filiale en Allemagne, implantée à Kehl, en ayant des objectifs d’intégration et d’extension.

+ Opportunités pour l’offre française 

Population vieillissante, pouvoir d’achat parmi les plus élevés d’Europe, réforme du système de santé et de prise en charge des aînés bien engagée, opérateurs de la dépendance en quête de consolidation: autant d’arguments qui rendent  la destination Allemagne incontournable pour les acteurs français de la Silver Economie, au travers de ses offres d’équipements, de consommables et de services innovants, performants, ayant fait leurs preuves. Si l’Allemagne n’est pas toujours un pays d’« early adopters », son potentiel est immense. Une approche pragmatique et inscrite dans la durée doit permettre de se développer sur ce marché.

 La consolidation du marché allemand des résidences de soins pour personnes âgées a récemment été stimulée par un grand nombre de rachats par des investisseurs et des sociétés d'exploitation privées internationales. L'année 2017 a été marquée par d'importantes reprises d'entreprises par des acteurs étrangers et notamment français. La société d’investissements Chequers Capital a repris les activités du réseau de résidences séniors EMVIA Living. Les opérateurs Korian et Orpea se sont également développés en Allemagne via des rachats d'entreprises. Si l’on s’intéresse au nombre de résidences détenues, ces derniers sont respectivement n°1 et n° 3 des détenteurs privés de résidences séniors en Allemagne. Le groupe Korian est également actif en Allemagne sur le segment des services de maintien à domicile.

La population vieillit, augmentant ainsi inévitablement le nombre de personnes âgées. Les structures autrefois suffisantes doivent aujourd’hui repenser leur fonctionnement. La personne âgée préfère adapter son logement, bénéficier de services d’aide au maintien à domicile, plutôt que d’aller en maison de retraite. Pour maintenir la personne âgée dans son logement, de nouvelles offres voient le jour (quartier aménagé pour les séniors).

La digitalisation est un facteur essentiel de l’amélioration de la qualité et de l’efficacité des soins et services dans la santé. La digitalisation redessine le mode de fonctionnement des structures de santé ainsi que des services proposés pour le maintien à domicile. Cette évolution se traduit par : de nouvelles formes de traitement pour les patients, une médecine personnalisée à travers la disponibilité des données et de leur analyse, une amélioration des relations entre médecins et patients, de nouvelles offres et services pour les assurés, de nouvelles formes d’accès à la prévention et à la santé pour les particuliers, une digitalisation des outils de travail pour le personnel soignant.

 

+ En savoir plus : alain.cimaz@businessfrance.fr

 

Retourner aux articles