Vous êtes ici

Toute l'actualité

Pétition La hausse de la TVA détruirait l'emploi des services à la personne

AVEC LES ENTREPRISES DE SERVICES A LA PERSONNE ET LEURS SALARIES DITES "NON !" A L'AUGMENTATION DE LA TVA !

POUR SIGNER LA PÉTITION CLIQUEZ ICI

Voir le film didactique

Les entreprises de service à la personne (garde d'enfants, accompagnement d'une personne âgée dépendante ou handicapée, soutien scolaire, entretien de la maison, portage des repas, jardinage, petit bricolage, etc.) bénéficient de la TVA à taux réduit à 5,5 %. Ce taux de TVA permet aux Français d'accéder à moindre coût aux services qui leur facilitent la vie quotidienne. Il est menacé par la volonté du gouvernement d'augmenter ce taux à 7 %.

Cette augmentation, si elle était adoptée, serait injuste pour les Français, pour les entreprises et leurs salariés. Elle serait dangereuse pour la pérennité des emplois et le développement des embauches.

Une augmentation de la TVA injuste et dangereuse pour deux raisons :

1) avec 450 000 emplois en équivalent temps plein créés depuis 2005, les services à la personne représentent le secteur économique ayant le plus embauché, et cela grâce à une TVA en adéquation avec l'objectif de lutte contre le chômage affirmé par les pouvoirs publics ;

2) l'augmentation de la TVA représenterait une baisse de plus de 7 % de la marge générée par l'activité. Cette augmentation de la TVA annulerait la rentabilité déjà très faible de ces activités, condamnant à terme la plupart des entreprises et l'emploi de leurs salariés.

Les entreprises de services à la personne refusent que soient hypothéqués les 450 000 emplois créés sur le secteur ces dernières années !

Les entreprises de services à la personne soulignent avec force l'impact immédiat qu'aurait une augmentation de la TVA sur leur activité, la création d’emplois et le coût des services auprès des Français. Cela n'est pas admissible !

AVEC LE SYNDICAT DES ENTREPRISES DE SERVICES A LA PERSONNE (SESP), AVEC LES ENTREPRISES DE SERVICE A LA PERSONNE, AVEC LEURS SALARIES, DITES "NON !" A L'AUGMENTATION DE LA TVA SUR LES SERVICES A LA PERSONNE en cochant la case, ci-dessous, de la pétition en ligne.

Le résultat de la pétition sera transmis au Premier Ministre, et aux Ministres de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, du Budget, du Travail, de l'Emploi et de la Santé, des Solidarités et de la Cohésion sociale.

 

Retourner aux articles