Vous êtes ici

Toute l'actualité

Message d'erreur

Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans eval() (ligne 1 dans /home/sespqnpp/www/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
Assises nationales 2018 de la Fesp - A. Foucher, directeur de cabinet M. PénicaudAssises nationales 2018 de la Fesp

Assises nationales La Fesp mobilise largement en faveur d'un second souffle des Sap !

Point d’orgue d’une année de défense des intérêts des entreprises de services à la personne, les Assises Nationales de la Fesp ont posé la question d’une nouvelle dynamique du secteur. Représentants des ministres, économistes et dirigeants de structures ont pris la parole.

Fesp - entreprises- services à la personne-

Placées sous le signe du "second souffle des services à la personne !", les Assises Nationales annuelles de la Fédération du service aux particuliers (Fesp), se sont tenues le 25 juin 2018 dans les salons de l'Aéroclub de France, à Paris. Le programme de cette journée, toujours très attendue par les adhérents et partenaires de la fédération, a alterné interventions d’experts et échanges entre participants. Deux ateliers pratiques ont permis le matin de développer les situations concrètes rencontrées par les dirigeants de structures de Services à la personne (Sap) dans leur application des ordonnances « Macron », ainsi que les conseils à connaître pour répondre au mieux aux exigences du nouveau Règlement européen général de protection des données (RGPD). Celui-ci, animé par Sandra Küntzmann, directrice générale de DPO-experts, et Jean-Michel Livowsky, Data protector officer (Dpo) de la fédération, a ainsi développé "Le B.A. BA du RGPD" (voir la présentation en cliquant ICI); le second, animé par Antoine Montant, avocat directeur du département Conseil droit social du Cabinet Fiducial-Sofiral partenaire de la Fesp, et Mehdi Tibourtine, responsable juridique de la fédération, sur le thème "Les Ordonnances Macron appliquées aux entreprises de services à la personne".

Agir pour un second souffle !

Ouvertes par Antoine Foucher, directeur de cabinet de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Jo-Michel Dahan, sous-directeur des entreprises et des professions libérales à la Direction générale des entreprises (Dge), représentant Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, les tables rondes ont permis de rappeler le travail mené par la fédération pour préserver et promouvoir la stabilité du cadre réglementaire applicable aux entreprises du secteur pour l'exercice de leurs métiers. Elles étaient également l'occasion de souligner les travaux portés par la Fesp et l' Union nationale Admr, principale fédération d'associations de services à domicile, sur la subrogation du crédit d'impôt, ou sa "contemporanéité". Ce point fut un fil rouge tout au long de cette journée marquée par de nombreuses interventions de personnalités telle que celle du directeur général de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol), Dominique Reynié. Comme chaque année, une vidéo présenta le message de soutien du président du Medef Pierre Gattaz, à l'ensemble des dirigeants et dirigeantes présentes (Voir la vidéo en cliquant ICI).

Animées par la journaliste Muriel Roy, les intervenants ont apporté leur vision du secteur et du développement entrepreuneurial depuis les lois "Borloo" de 2005. Lors de la première table ronde, Thierry d'Aboville, secrétaire général de l'Un-Admr, Gilles Dumont, Chef de la Mission des Services à la personne (MISAP) de la DGE, Jérôme Pigniez, président de SilverEco.fr, et Olivier Redoulès, directeur des études économiques du Medef, ont débattu et échangé sur la stabilisation de l'environnement réglementaire applicable aux entreprises de Sap, condition permettant de pérenniser la confiance des financeurs dans les entreprises et de renforcer la valorisation des structures en leur permettant d'apporter une meilleure réponse aux besoins des ménages.

La seconde table ronde, "Services à la personne, ce qu'il reste à faire" a permis de mettre en perspective les enjeux du secteur au regard de ses évolutions, intérêts et opportunités. Gilles Dumont, Chef de la MISAP de la DGE, François-René Germain, directeur Accessibilié d'Orange, Olivier Humbaire, président du réseau Ducretet, Sophie de Menthon, présidente du mouvement Ethic, et Olivier Millet, président du directoire d'Eurazeo Pme, ont rappelé et souligné la dynamique extrêmement porteuse des Sap, tant en termes de créations d'emplois, que de lutte contre le travail illégal. Parmi les sujets traités, la Silver économie, la numérisation et la digitalisation des métiers, mais aussi l' évolution des formations professionnelles ont été mis en perspective avec les besoins croissants de services à domicile au regard notamment du vieillissement de la population ou encore de l'activité des femmes.

De nouveaux administrateurs : Assystel, Age d’Or, Réseau AMA

En marge des Assises Nationales, les assemblées générales annuelles de la Fesp et du Syndicat des entreprises de services à la personne (Sesp) ont permis de dresser un bilan d'action très riche de l'année écoulée. Maxime Aïach, président de la Fesp a ainsi remercié l'ensemble des représentants des structures adhérentes mais aussi des membres associés, pour leur dynamisme et leur confiance grâce auxquels la fédération a été reconnue fin 2017, première fédération patronale d'entreprises de services à la personne, par le ministère du Travail. Outre le renouvellement des mandats d'un certain nombre d'administrateurs, trois nouveaux administrateurs ont été nommés au Sesp : Alexis Roche, président d’Assystel, Arnaud Maigre, dirigeant de Réseau AMA, et Ghislaine Hardel, directrice générale du réseau Age d’Or. Guillaume Staub a par ailleurs été élu administrateur du Sesp, en remplacement de son mandat à la Fesp. Cette matinée revêtait également un sens particulièrement important pour le Sesp, syndicat fondateur de la fédération, en ce que Sandra Küntzmann, présidente du syndicat depuis 2010, mettait fin à son troisième mandat de présidente. Après l'avoir chaleureusement remerciée et souligné les nombreuses actions du syndicat entreprises sous sa présidence, les administrateurs ont élu comme nouveau président, à l'unanimité des membres présents et représentés, Guillaume Staub, aujourd’hui dirigeant de l’entreprise Prev&Care, plateforme de care management et de prévention dédiée aux aidants familiaux (cf. communiqué de presse ci-dessous).

Voir la vidéo des Assises nationales 2018 de la FESP en cliquant ICI

Retourner aux articles