Vous êtes ici

Toute l'actualité

Message d'erreur

Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans eval() (ligne 1 dans /home/sespqnpp/www/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
Signature de la convention partenariale FESP/ plateforme SAP 77Signature de la convention partenariale FESP/ plateforme SAP 77

Developpement économique Développement des Sap : accords avec trois plateformes départementales

La FESP a signé trois conventions de partenariat avec les plateformes de services à la personne (Sap) SAP 77, INVIE et CAP 92 en faveur du développement économique et social dans le secteur des services à la personne, lors du Salon Sap des 27 et 28 novembre 2018

La FESP a signé trois conventions de partenariat avec les plateformes de services à la personne (Sap) SAP 77, INVIE et CAP 92, respectivement pour les départements de la Seine et Marne, des Yvelines et des Hauts de Seine, en faveur de l’accompagnement des acteurs économiques du secteur des Sap, lors du Salon des services à la personne (Sap) et de l’emploi à domicile, à la Porte de Versailles, le 27 novembre.

Les conventions partenariales ont été signées en présence de Didier Dugast, directeur de la Maison de l’emploi et de la formation de Sénart pour la plateforme SAP 77, François Garay, président de la plateforme INVIE, Frédéric Primat, président de CAP 92 et Maxime Aïach, président de la FESP. Elles soulignent la volonté de la FESP d’accompagner les porteurs de projets du secteur des services à la personne dans les territoires.

Ces trois départements comptent respectivement 540 000, 569 000 et 706 000 ménages, divisés en quatre grandes typologies. Le département de Seine et Marne comporte 149 640 ménages composés d’une seule personne, plus de 59 170 familles monoparentales, 130 740 couples sans enfants, et près de 189 370 familles avec enfants. Le département des Yvelines compte quant à lui près de 170 000 ménages composés d’une seule personne, plus de 55 400 familles monoparentales, 139 000 couples sans enfant, et près de 192 000 familles avec enfants. Enfin dans le département des Hauts de Seine 275 000 ménages sont composés d’une seule personne, plus de 74 900 familles sont monoparentales, 143 000 couples n’ont pas d’enfant et près de 195 000 familles sont avec enfants. Chacun de ces ménages connaît des besoins d’accompagnement pour les services du quotidien à domicile. Les enjeux sont nombreux que ce soit en termes de qualité de vie tout d’abord, de conciliation entre la vie professionnelle et la vie famliale, d’égalité entre les hommes et les femmes face aux tâches ménagères, ou encore de développement de l’activité économique et de création d’emplois.                              

Des plateformes régionales pour le développement économique et social des territoires

Les plateformes ont été créées respectivement en 2011 par la Maison de l’emploi et de la formation de Sénart pour SAP 77, en 2016 par le conseil départemental des Yvelines à partir de la fusion de deux plateformes territorialisées, pour INVIE, et en 2013 pour CAP 92. Elles fédèrent l’ensemble des acteurs des Sap sur leur territoire départemental. Association Loi 1901 à but non lucratif, elles ont pour objectifs de mettre en œuvre des synergies d’acteurs pour impulser une dynamique autour des services à la personne et de l’aide à domicile dans un commun objectif de développement, de structuration et de valorisation de la filière. Elles interviennent dans une mission de service public et auprès de tous les acteurs concernés par la filière quel que soit leur statut.

Le secteur des Sap est un puissant levier de développement économique et social porteur d’un très fort dynamisme et ferment de l’inclusion sociale et du vivre ensemble. Les pouvoirs publiques – Etat, Régions et Départements- affirment une réelle volonté politique d’accompagner ce secteur dans une démarche de modernisation et de professionnalisation pour créer de l’emploi et mieux anticiper les mutations socio-démographiques et technologiques.

Ces plateformes sont rattachées à l’Union régionale des plateformes de Sap d’Ile de France, et travaillent en parfaite intelligence avec le service public de l’emploi et les différents acteurs présents dans leur département.

Dans ce cadre, elles ont signé avec l’Etat, la Région, leur Conseil Départemental et l’Europe des conventions de financement et de partenariat pour la mise en œuvre d’actions efficientes visant à la structuration, le soutien, la valorisation du secteur des Sap et le développement de l’emploi au cœur des territoires.

Les services à la personne : une réponse au chômage

Les services à la personne représentent également un potentiel d’emploi qui répond en partie aux problématiques de chômage. En effet, le Département de Seine-et-Marne comptabilise 2 430 entreprises et autoentrepreneurs de Sap -dont 85,3% en entreprises individuelles-, représentant 21,5% des entreprises installées sur son territoire. Le Département des Yvelines comptabilise quant à lui 2 624 entreprises et autoentrepreneurs de Sap – dont près de 86% en entreprises individuelles), représentant 19,8% des entreprises. Enfin le Département des Hauts de Seine compte 3 749 entreprises et autoentrepreneurs de Sap – dont 84,5% en entreprises individuelles-, représentant 16,8% des entreprises installées sur son territoire. Les Sap sont donc le troisième secteur d’activité en termes de créations d’établissements après le commerce-restauration-hébergement, et les services aux entreprises installées sur ces trois Départements[1].

Face aux évolutions du marché du travail, la FESP et les trois plateformes signataires, entendent porter leurs efforts sur l’accompagnement des porteurs de projets, celui des dirigeants de structures et de leurs équipes, mais aussi sur la mise en œuvre des moyens d’accès aux compétences professionnelles d’insertion pour l’emploi et, de façon plus générale, de valorisation des métiers des Sap auprès des publics résidant sur les territoires départementaux. Le secteur des Sap étant en forte croissance[2], ces efforts de sensibilisation et d’accompagnement concerneront l’ensemble des publics.

Au niveau national, les Sap représentent plus de 1,2 million d’emplois à pourvoir entre 2015 et 2022 dans toute la France[3]. Cette situation est notamment liée à l’évolution profonde de la démographie et des modes de consommation[4].

Cette dynamique doit néanmoins répondre à de nombreux défis en termes de qualité des emplois et de structuration de l’offre, lesquels ne peuvent se faire sans prendre en compte l’enjeu de l’attractivité et de la valorisation des métiers du secteur. Cela passe notamment par un rapprochement des structures de Sap et des institutions nationales et territoriales concernées par la dynamique de l’emploi et du développement économique.




[1] Ibid

[2] Les services à la personne en 2016, Dares Résultats, n°017, avril 2018

[3] Rapport public, Les métiers en 2022, France Stratégie, juin 2015.

[4] Etude Redynamiser les services à la personne, proposition de dispositif Cabinet Oliver Wyman, Février 2017

Retourner aux articles