Vous êtes ici

Toute l'actualité

Dirigeante Générale des Services Bordeaux 3 QUESTIONS À CLAIRE MEYNARD, REFERENTE FESP NOUVELLE AQUITAINE

Présentez vous

Engagée personnellement et professionnellement depuis toujours dans le secteur médico-social, et depuis 11 ans dans cette belle aventure de la direction d’un SAAD, j’ai le plaisir de porter la voix de nombreux autres services d’aide à domicile auprès des institutions depuis que j’ai pris mes fonctions de référente FESP sur le territoire de la Gironde il y a 2 ans.

Sous l’enseigne Générale des services, l’entreprise que je dirige avec mon conjoint intervient tant auprès d’actifs pour proposer des prestations de confort, qu’auprès de personnes dépendantes pour apporter des solutions complètes de maintien à domicile. Nous manageons à ce jour 45 assistants de vie, assistant(e)s ménager(e)s, assistants garde d’enfants et jardiniers.

Comment faites- vous face à la situation en tant que dirigeant de SAAD

Cette situation sanitaire, sociale, économique est totalement inédite. Il faut nous adapter à chaque instant et vite. Réagir pour coordonner nos services, soutenir nos équipes et prendre les bonnes décisions pour pérenniser la situation financière de notre entreprise.

Nous avons développé de nouveaux marchés, créé de nouveaux services. Nous n’en doutions pas, nos équipes se sont révélées ; leur dévouement auprès des bénéficiaires et leur bienveillance vis-à-vis des équipes encadrantes est mémorable. J’en suis persuadée, en tant que dirigeante, il y aura un avant et un après dans la cohésion d’équipe.

Donnez-nous des exemples d’engagement de vos collaborateurs

La première semaine de confinement a été la plus représentative de l’engagement de nos collaborateurs.

Combien de mères de famille accepteraient de confier 4 enfants de moins de 16 ans aux grands-parents toute une semaine pour pouvoir continuer à prendre en charge ses bénéficiaires habituels et remplacer ses collègues ?

Que dire des assistantes ménagères qui, confinées chez elles par manque de travail, ont manifesté leur volonté de se joindre aux équipes d’assistants de vie pour aider le service à apporter l’aide nécessaire à ceux qui en en besoin ?

Et tous nos collaborateurs jeunes seniors, et nous en comptons beaucoup dans notre service, qui fidèles et généreux, se proposent de remplacer les collègues qui ont des enfants à charge et qui acceptent de ce fait des interventions plus éloignées, de travailler chaque week-end…

Plus les semaines passent et plus les exemples affluent. Le front du maintien à domicile met en avant une force de conviction et de courage pour mener une bataille indispensable à la gestion de cette crise sanitaire.

Etes-vous à l’origine ou associée à des initiatives locales ou et ? quel message souhaitez-vous faire passer en priorité à tous ceux qui vous lisent ?

Ma volonté n’a pas manqué d’être à l’origine de groupement entre SAAD sous la coordination de Conseil Départemental. Pour le moment rien n’a abouti officiellement, le Département ne semble pas encore avoir suffisamment besoin de nous, entreprises privées, préférant orienter les prises en charges vers les associations historiques du secteur.

Mais très naturellement les dirigeants se sont soudés et il ne se passe pas une journée sans que je ne sois contactée ou que je ne contacte un dirigeant d’un SAAD ou des partenaires tels qu’un organisme de formation, un fournisseur de matériel médical… afin de partager nos difficultés et trouver les solutions nécessaires face à cette situation.

mail : claire.meynard@referent-fesp.fr 

Retourner aux articles