Vous êtes ici

...mais une pratique bien éloignée

...mais une pratique bien éloignée

Néanmoins, nous constatons que certaines pharmacies refusent de distribuer des masques aux structures d'aide à domicile et priorisent les soignants. La FESP a alerté le ministre des Solidarités et de la Santé de la nécessité pour vos intervenants de disposer des mesures de protection adaptées et a sollicité son intervention pour que cette situation soit débloquée. Lucide sur la situation actuelle des masques, la FESP souhaiterait en toute transparence que le ministère indique si des masques seront transmis, et dans l’affirmative à hauteur de combien, aux services d’aide à domicile. Ainsi, la FESP a alerté le ministre de la Solidarité et de la Santé afin que ce dernier lui indique son positionnement sur l’attitude à tenir de la part des dirigeants dans les contextes suivants qui ne manqueront pas d’arriver : • Après s’être vu refusé le déstockage de masques auprès d’une officine, le dirigeant doit-il envoyer son salarié qui dispose d’aucun moyen de protection auprès d’un bénéficiaire qui présente des symptômes de coronavirus ou qui en est atteint ? Dans ces cas, si exposition et contamination il y a, la responsabilité du dirigeant sera-t-elle engagée ? • Dans le même contexte si le dirigeant refuse d’intervenir ; qui sera responsable en cas de décès ou d’accident survenu au bénéficiaire du fait de la non-intervention ? A défaut, de pouvoir disposer des matériels nécessaires de protection la Fédération souhaite pouvoir engager la responsabilité du gouvernement sur les cas cités ci-dessus que vous nous signalez au quotidien.

 

Retourner au live