Vous êtes ici

Publication du Plan de protection des personnes âgées à domicile contre l’épidémie de covid-19

Publication du Plan de protection des personnes âgées à domicile contre l’épidémie de covid-19

Vous voudrez bien trouver ci-après le plan de protection des personnes âgées à domicile contre l'épidémie COVID-19. Il présente les mesures visant à protéger les personnes âgées et les personnes à risque de forme grave de COVID-19, quel que soit leur lieu de vie (domicile classique, résidence autonomie, résidence service, habitat inclusif).

Le guide prévoit notamment les mesures suivantes :

-       les préfets sont invités à réunir les acteurs locaux (CD, SAAD, SSIAD, etc.) afin de les inciter à poursuivre leurs plans d’actions auprès des personnes vulnérables à domicile.

Il invite également les représentants territoriaux à sensibiliser les intervenants professionnels au domicile à la diffusion des messages de prévention en direction des personnes âgées (repérage de situations particulières d’isolement, tests, vaccination, port du masque, etc.) ;

-       les SAAD poursuivent leur activité pour les patients non COVID. Pour les patients COVID, ils peuvent effectuer leur mission en relais/complémentarité de l’HAD, de l’hospitalisation. S’ils constatent une difficulté avec une personne âgée à domicile, ils en informent et en échangent selon les territoires avec l’ARS et le conseil départemental ;

-       fluidifier les retours à domicile en sortie d’hospitalisation en associant les SAAD à la préparation de ces sorties et en renforçant la coordination entre l’assistante sociale et ces services. Désigner au sein de chaque SAAD intervenant sur le territoire un référent sortie d’hospitalisation, et diffuser la liste de ces référents aux hôpitaux par le biais des ARS ;

-       les personnes à risque de forme grave de COVID-19 peuvent bénéficier, sur prescription médicale, d’un approvisionnement gratuit en masques chirurgicaux auprès de leur officine ;

-       les SAAD ont été informés depuis fin juillet de la nécessité de constituer des stocks correspondant à 3 semaines de crise et de réactiver leur circuit de commandes. La prise en charge des équipements de protection, comme pour les autres acteurs du soin, relève de la responsabilité de l’employeur et doit faire l’objet d’un accompagnement financier par les autorités de tarification (pour les services tarifés) ou au moyen de l’actualisation des tarifs des services (pour les services non tarifés). Le gouvernement demande aux conseils départementaux d’assurer l’accompagnement financier des SAAD pour les dépenses encourues au titre de l’approvisionnement en masques ;

-       les salariés de particuliers employeurs ainsi que les accueillants familiaux continuent à bénéficier d’un approvisionnement gratuit en masques chirurgicaux auprès des officines ;

-       Sécuriser les interventions des salariés de particuliers employeurs et des SAAD :

  • rappels sur les bonnes pratiques liées à la prévention du risque infectieux (lavage des mains, gestes barrières, aération, port du masque et des mesures à prendre en matière notamment d’entretien des sols, gestion du linge.) ;
  • définir les procédures/modalités d’alerte des proches aidants ;
  • garantir la continuité de la totalité des interventions auprès des personnes âgées à domicile et n’appliquer le principe de priorisation des interventions qu’en dernier recours ;
  • fournir les attestations dérogatoires de circulation à leurs salariés afin de sécuriser les déplacements nécessaires à leurs interventions ;
  • se coordonner et solliciter l’appui des autres acteurs du territoire lorsque nécessaire ;

-       la stratégie de surveillance épidémiologique et de dépistage (règles de tests, assurer un accès prioritaire aux tests des professionnels intervenant au domicile des personnes âgées, etc.) :

-       etc.

La FESP a participé hier, en fin de journée, à une réunion de suivi de la crise avec Brigitte BOURGUIGNON, Ministre déléguée chargée de l'Autonomie. La FESP n’a pas manqué de rappeler vivement les points soulevés lors de la dernière réunion de la commission MAD à savoir :

-       la reprise de la distribution par l’Etat des EPI pour les SAAD ;

-       la mise en œuvre de mesures fortes pour pallier les difficultés d’attractivité des métiers, et à ce titre, intégrer les SAAD dans les mesures déployées par le ministère ;

-       prioriser l’accès aux tests pour les intervenants des SAAD et déployer les tests antigéniques dans les structures ;

-       la nécessité d’obtenir des précisions par le gouvernement quant à l’attribution d’une dotation de 200 millions pour revaloriser les salaires dans l’aide à domicile.

Le ministère a indiqué bien prendre en compte ces points et devrait revenir vers la FESP afin d‘indiquer les éventuels arbitrages ministériels qui seront mis en œuvre.

Consulter le « Plan de protection des personnes âgées à domicile contre l’épidémie de covid-19 » :

Par ailleurs, vous voudrez bien trouver également ci-après le lien vers le guide « Mobilisation des solutions de répit dans le cadre de la propagation du virus covid-19 »

Retourner au live