Vous êtes ici

Toute l'actualité

Message d'erreur

  • Deprecated function: Function create_function() is deprecated in require_once() (line 591 of /home/sespqnpp/www/includes/cache.inc).
  • Deprecated function: Function create_function() is deprecated in require_once() (line 591 of /home/sespqnpp/www/includes/cache.inc).
La délégation de la FESP lors de l'audition devant Myriam El Khomri.La délégation de la FESP lors de l'audition devant Myriam El Khomri.

Aide et accompagnement à domicile La FESP a été auditionnée par le ministère sur l'image des métiers

La FESP a présenté ses onze mesures pour améliorer l'image et l'attractivité des métiers de l'aide et de l'accompagnement au domicile, lors de son audition au ministère dans le cadre de la mission confiée à Myriam El Khomri.

Une délégation de la Fédération du service aux particuliers (FESP) a été auditionnée, le17 juillet 2019, par Myriam El Khomri, ex-ministre du Travail, missionnée par la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, afin de faire connaître ses constats et propositions pour améliorer l'image et l'attractivité des métiers de l'aide et de l'accompagnement des personnes fragiles.

Composée d'Olivier Peraldi, directeur général, de Guillaume Staub (Pevandcare), vice-président de la FESP, Magali Amrani (Au Pays des Vermeilles), présidente de la commission-métier "maintien à domicile animée par la fédération, et référente territoriale FESP sur le Loiret, ainsi que de Mehdi Tibourtine, directeur juridique, la délégation a présenté les onze mesures qui doivent être mises en oeuvre pour lutter contre la désaffection actuelle envers ces métiers.

Des qualités trop souvent ignorées

Parmi les freins à l'attractivité, les représentants de la Fédération ont cité des tarifs de prise en charge trop faibles, l'absence d'harmonisation des pratiques des conseils départementaux, ou encore les disparités de l'information délivrées aux personnes âgées et leurs proches avec, en outre, un manque d'exhaustivité des listes de structures délivrées par l'administration trop souvent au détriment des entreprises.

Après avoir insisté sur la nécessité d'un tarif national qui permette de mieux rémunérer les services rendus, la FESP a développé ses autres propositions en mettant l'accent sur la création de passerelles entre les métiers, l'information auprès des publics à commencer par les prescripteurs de l'emploi que sont Pôle Emploi et les missions locales, mais aussi une meilleure solvabilisation des allocataires de l'APA.

Enfin, la FESP a souligné la nécessité de mettre en avant les qualités et compétences trop souvent mal évaluées, voire ignorées, des beaux métiers de l'aide aux personnes fragiles telles que l'abnégation, la discrétion, l'appétence à l'autre, la qualité de la relation interpersonnelle, etc.

Retourner aux articles