Grand âge : un exemple flagrant de l’inhumanité d’un système !

Grand Age : un article de Ouest France fait part d'un témoignage édifiant d'une famille confrontée aux difficultés du maintien à domicile. Combien de familles sont dans une situation similaire ? Combien d’aidants se retrouvent en pleine détresse psychologique face aux rigidités du système ? La précarité financière doit-elle régir la fin de vie des plus fragiles ? Un système fait pour les humains mais se révélant inhumain !

La fesp se bat au quotidien pour que le virage domiciliaire ne soit pas uniquement des mots !! Elle porte avec toutes les entreprises du secteur  plusieurs combats :

  • Permettre aux entreprises d’augmenter leurs prix pour prendre en charge les hausses du coût du travail intervenues en 2022 et pour leur permettre de revaloriser les salaires de leurs intervenants ;
  • Revaloriser à 26 euros le tarif plancher Apa / PCh prestataire à destination des publics fragiles ;
  • Instaurer la création dès le 1er janvier 2024 d’un tarif plancher mandataire ;
  • Accompagner de manière homogène tous les acteurs du médico-social sans exception pour la revalorisation des salaires de leurs intervenants.
  • Obtenir un bilan de l’utilisation de la dotation complémentaire dans les départements en vue de corriger les disparités ;
  • Supprimer l’appels à projets qui sera imposé au 1er janvier 2023 pour exercer dans le secteur et qui ne permettra pas aux acteurs de répondre aux besoins dans les territoires

Commission maintien à domicile

La Fesp, a mis en place une commission maintien à domicile présidée par Loic Gobé, directeur général d’helpi.

Cette commission comprend plus de 40 dirigeantes et dirigeants de toutes la France (Métropole et Dom) allant des groupes leaders aux TPE voire aux T(T)PE qui contribuent à l’élaboration de propositions concrètes et en adéquation avec la réalité du terrain.

Initiative innovante

Eric Bobet, Directeur général d’AIDADOMI, et ses équipes peaufine un pack de coordination de vie à domicile. « Car on le sait bien, une personne triple son espérance de vie en restant chez elle. » « Nous voulons soulager les aidants dans ces moments difficiles en créant pour eux le réseau nécessaire pour un maintien à domicile. Nous allons tous gérer à leur place. »

 

La FESP et ses adhérents portent un idéal collectif au quotidien pour apporter des solution innovantes et pérennes.