Vous êtes ici

Toute l'actualité

ActuFormation REVA : Reconnaitre et valider l'expérience

Une deuxième expérimentation pour simplifier le droit à la VAE, orientez les salariés de votre entreprise vers les certificateurs associés.

A cheval sur les années 2021/2022 le Ministère du Travail, sous l’impulsion de la Haut-Commissaire aux Compétences, a conduit une expérimentation intitulée REVA conduite l’équipe de beta.gouv.fr avec l’appui de la DGEFP.

Cette expérimentation avait pour objectif de faire évoluer et de développer la Validation des acquis de l’expérience (VAE), se traduisant par une simplification technique et administrative et par un diagnostic permettant de valoriser les autres compétences du candidat qui ne faisant pas partie de la certification. 

L’expérimentation a associé quatre ministères certificateurs (Education nationale, Santé, Agriculture et Travail) et une branche professionnelle autour de certains diplômes et titres professionnels des métiers du Care, elle s’est organisée autour d’une première cohorte de VAE individuelles. Et s’est déroulée dans trois régions.

Afin de préparer une réforme législative et réglementaire de ce dispositif, le Ministère du Travail a souhaité lancer une deuxième expérimentation en l’étendant aux principaux certificateurs et en l’élargissant au plan national. Ainsi, les certificateurs associés sont invités à poursuivre l’expérimentation (REVA 2) dans les secteurs de la dépendance / autonomie, des services à la personne, de la santé, de la petite enfance.

Dans un secteur confronté à de fortes difficultés de recrutement, la VAE est l’un des moyens permettant d’y remédier en développant la reconnaissance des compétences acquises par l’expérience personnelle et ou professionnelle.

La Fesp a décidé de s’engager en soutenant activement cette initiative et vous invite à rejoindre cette expérimentation, en orientant les salariés volontaires de votre entreprise vers les certificateurs locaux à partir de septembre.

Dès lors qu’un candidat intégrera l’expérimentation, il obtiendra à titre dérogatoire, le statut de « stagiaire de la formation professionnelle continue » quel que soit son statut initial ou celui de sa structure d’accompagnement.

Par ailleurs, l'expérimentation intègre une approche du financeur unique pour le parcours du candidat, quelle que soit la branche. Les coûts pédagogiques, liés à l’accompagnement méthodologique et aux actes formatifs prescrits par un “architecte de parcours”, seront pris en charge selon la grille tarifaire suivante :

La VAE étant un droit individuel et un choix personnel du candidat, la prise en charge des salaires et charges durant le parcours peut faire l’objet d’une prise en charge dans le cadre d’une concertation avec le salarié selon les règles en vigueur, ou vous pourrez convenir avec lui qu’il réalise sa démarche en tout ou partie en-dehors de son temps de travail. 

Pour permettre aux salariés de s’engager facilement dans cette expérimentation et vous accompagner dans toutes les modalités pratiques et financières, le pôle formation de la fédération se tient à votre disposition.

+ S'inscrire : https://bit.ly/3KyjBDm

+ Contacts : aurore.rambure@fesp.fr et nicolas.rousseau@fesp.fr

Retourner aux articles