Vous êtes ici

Toute l'actualité

Message d'erreur

Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans eval() (ligne 1 dans /home/sespqnpp/www/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
Les membres de la Commission formation de la FespLes membres de la Commission formation de la Fesp

Formation professionnelle Réforme : les adhérents de la Fesp font le point sur les évolutions

Au lendemain de l'annonce par le gouvernement du contenu de la future réforme de la formation professionnelle, les adhérents de la fédération se sont réunis en commission pour en évaluer l'impact pour les métiers des services à la personne. Revue de détail.

La commission « formation professionnelle » du Syndicat des entreprises de services à la personne (Sesp), membre de la Fédération du service aux particuliers (Fesp), a été accueillie le 7 mars 2018, à Paris, dans les locaux de l’organisme de formation partenaire Pro Sap.

L'ordre du jour comportait, au titre du partenariat de la fédération avec l’Agefiph, un état d'avancement des actions en faveur de la formation des personnes handicapées, ou encore sur celles gérées dans le cadre de la convention passée avec la Caisse nationale solidarité pour l’autonomie (Cnsa) sur les métiers de l’aide à domicile.

Présidé par Didier Château (Générale des services), vice-président du Sesp, la commission a également examiné les évolutions qui peuvent être attendue suite à l’annonce par le gouvernement, la veille, des dispositions de la future réforme de la formation professionnelle.

Huit points de réforme

La réunion s’est poursuivie par l’exposé en huit points de la réforme. Ainsi, ont été expliqué le passage du compte personnel de formation (Cpf) d’une valorisation en heures à une valorisation en euros, la mise en œuvre d’une application de gestion des formations, le retrait de la fonction de collecte aux Opca, le financement désormais confié aux Urssaf, le remplacement des Opca par des "opérateurs de compétences", la création de l’agence « France compétences », l’attribution du conseil en évolution professionnelle aux Régions, et la mutualisation des moyens de moyens pour les entreprises de moins de cinquante salariés.

Les participants se sont félicités, en fin d’exposé, que les salariés à temps partiels bénéficient désormais des mêmes avantages que les autres salariés avec un abondement de 500 € par an pour se former, plafonnés à 5 000 €.

Apprentissage : financement et simplification

Du côté de l’apprentissage une autre réforme devrait favoriser le nombre de recours en permettant d'embaucher un apprentis quelle que soit la période de l’année, en unifiant les trois aides actuelles (Etat, Région, spécifique entreprises de moins de onze salariés) en une seule d’un montant pouvant atteindre 6 000  € par apprenant, ou encore en créant une aide de 500 € par apprentis âgé d’au-moins dix-huit ans. Cette dernière mesure pourrait s’avérer très utile pour les jeunes n’ayant pas encore financé leur permis de conduire.

Par ailleurs, la création d'une certification spécifique à la fonction de maître d’apprentissage, qui était une revendication récurrente de la Fesp, devrait être mise en place dans les prochains mois. Enfin, les Centres de formation d'apprentis (CFA) devraient désormais être financés contrat par contrat sur le modèle de ce qui existe pour les contrats de professionnalisation.

Cette dernière évolution a également été saluée par les adhérents de la fédération en ce qu’il s’agit d'une mesure de simplification revendiquée de longue date par les professionnels.

Retourner aux articles