Vous êtes ici

Toute l'actualité

Cahier de vacances de Business France La silver economie en chine

Si le vieillissement de la population concerne l’ensemble de la planète, il est beaucoup plus marqué en Chine qui compte 200 millions de personnes âgées de 60 ans dont plus d' un tiers en perte d’autonomie. Les seniors chinois seront 300 millions en 2025, loin de se stabiliser, cette tendance va s’accélérer dans les années à venir. D'ici 2050, le nombre de personnes de 60 ans ou plus devrait atteindre 487 millions , soit 35% de la population, Un enjeu national de taille et de belles opportunités économiques pour les entreprises françaises.

Augmenter le niveau d’expertise du personnel soignant et des travailleurs sociaux :  une priorité pour les autorités ! 

Le nombre de cas de démence sénile en 10 ans a augmenté de 30 %. La prise en charge de la grande dépendance reste déficiente, tant pour les troubles psychiques que pour les pathologies chroniques lourdes.                 Les pouvoirs publics souhaitent développer les capacités d’accompagnement des personnes âgées (autonomie, soins) tant quantitativement que qualitativement, aussi bien à domicile qu’en établissements spécialisés. Conscients que l’offre actuelle est insuffisante pour les revenus modestes notamment, malgré une solvabilité croissante des bénéficiaires potentiels, le gouvernement s'oriente vers des solutions d'hebergement, notamment pour palier le décalage géographique offre/demande, avec des centres-villes mal équipés et des taux de remplissage faible en banlieue et dans les campagnes.

 

+ La concurrence et le positionnement de la France

 + La concurrence locale / internationale

 + Offre publique/parapublique (financement par l’État mais gestion par un opérateur indépendant). 

+ Offre privée (promoteurs immobiliers, banques, compagnies d’assurance, fonds de capital-investissement). Subvention publique possible. Taux de remplissage souvent faible et qualité de la prise en charge variable.

+ Acteurs étrangers présents sur ce marché : plusieurs opérateurs français (Orpéa, Colisée, Legrand, Sodexo, Europ Assistance, Leroy Merlin, etc.)

+ concurrence taiwanaise, américaine, japonaise, etc., généralement en partenariat avec un acteur domestique.

+ Le positionnement de l’offre française

+ EHPAD :  Beaucoup de séniors aisés préfèrent tout naturellement rester auprès de leur famille, l’effort de pédagogie est encore important pour expliquer que la prise en charge et la qualité de vie des séniors fortement dépendants est bien meilleure en établissement. Les opérateurs étrangers et notamment français positionnés sur ce segment différencient généralement leur offre à travers une prestation hôtelière et un accompagnement médicalisé haut de gamme.

 + Téléassistance : Les entreprises françaises sont capables d’offrir des systèmes de surveillance intelligents, avancés et fiables, qui s’adaptent bien aux besoins des séniors tant dans les maisons de retraite qu’à domicile (détecteurs de mouvement, alarmes pour les chutes, etc.). Ces solutions sont couplées avec des outils d’analyse et de contrôle afin d’améliorer la qualité et l’efficacité de l’accompagnement des séniors.

 Les entreprises françaises sont capables de concevoir, de fournir et d’aménager des espaces spécifiques pour les personnes âgées, afin de les maintenir le plus longtemps possible en bonne santé (aménagement de la salle de bains, équipements permettant de conserver de l’agilité dans les espaces de vie, nouveau design d’équipements traditionnels, etc.).

L'expertise française en matière d'accompagnement de la société au vieillissement 

Les atouts de l’offre française 

+ Réputation du système de santé français et notamment de la prise en charge de la dépendance

+ Adéquation de l’offre française avec les besoins du marché chinois (EHPAD, formation, expertise médicale, prise en charge à domicile, solutions de financement).

+ Présence de leaders français sur ce marché (opérateurs d’EHPAD, domotique, services collectifs, etc.), qui jouent un rôle d’entraînement pour la filière française.

+ Coopération bilatérale se renforçant dans le domaine du vieillissement

+ La France dispose d’un savoir-faire sur les offres technologiques en « vieillissement intelligent » avec une forte capacité de Recherche et Développement, ainsi qu’un grand soutien gouvernemental aux entreprises du domaine.

 

+ Opportunités pour l'offre française

+ Les maisons de retraite : Ratio de 3 lits  pour 1 000 séniors

+ Une forte demande face à une offre très insuffisante ( 28 710 maisons de retraite plus ou moins médicalisées, majoritairement publiques, en 2017, qui employaient 318 000 personnes et proposaient 3,8 M de lits).

+  Les investissements étrangers fiscalement encouragés. Les pouvoirs publics jouent un rôle central en matière de financement, de gestion des structures d’accueil, de formation, etc. La Chine s’appuie cependant sur des capitaux privés et les expertises étrangères pour mettre en œuvre sa politique du vieillissement.

 + Soins à domicile

+ Offre très insuffisante. Le système de prise en charge sur un plan médical repose encore trop sur les hôpitaux. Encore peu d’acteurs privés, le cadre réglementaire étant encore très mouvant.

 + Certaines municipalités (Pékin, Shanghai, Kunming, etc.) ont mis en place des systèmes de subventions aux personnes âgées de plus de 80 ans afin d’amorcer / encourager l’achat de prestations de services à domicile. Nécessité de développer la formation des personnels médicaux-sociaux. Partenariats à envisager dans ce domaine.

+ Les Technos

+ Les services aux séniors dont les applications utilisent les réseaux télécoms, l’IoT, le cloud computing, le big data et l’Internet mobile permettent d’analyser les besoins des séniors afin d’optimiser leur suivi. À l’heure actuelle, l’industrie du vieillissement en Chine se concentre sur la télémédecine et l’e-santé de façon plus générale, avec des avancées fortes notamment dans 3 domaines clés : la miniaturisation et l’amélioration fonctionnelle des capteurs intelligents, des microprocesseurs, des équipements de localisation et d’approvisionnement d’énergie ; la télésurveillance médicale (prévention, diagnostic, monitoring, opération) ; l’exploitation du big data dans le domaine médical.

 + Le déploiement et la commercialisation de la technologie 5G contribueront largement et rapidement à l’usage de la télésurveillance médicale, de la localisation de haute précision en temps réel par satellite et des plateformes de partage des informations.

+ Domotique

+ Les appareils intelligents sont : appareils portables connectés (wearable / accessoires), moniteurs de santé portables, appareils d’automesure, équipements de garde intelligents, robots de service à domicile ; système de gestion et de service, y compris système de gestion de santé intelligent, système d’analyse des données ; plateforme de partage des informations, standardisée et interconnectée.

+ En Chine, les équipements intelligents de service aux séniors sont diversifiés mais homogènes en termes de fonction. Ils permettent : la géolocalisation des personnes âgées, la surveillance, l’appel au secours en appuyant sur un bouton, l’appel vocal, la détection du mouvement et de chutes, etc. À l’avenir, les robots de service aux séniors remplaceront ces derniers et occuperont la plus grande part de marché dans l’industrie du vieillissement intelligent.

+ E-commerce

+ En 2018, 7,1 % des internautes avaient plus de 60 ans. Plus de 60 % des personnes âgées ont au moins une fois effectué des paiements mobiles via Alipay ou Wechat Pay.

+ 29 % des consommateurs chinois de compléments alimentaires ont entre 55 et 64 ans. Ils représentent la classe d’âge la plus importante. Les femmes de plus de 60 ans sont des utilisatrices plus actives que les hommes pour des applications mobiles d’e-commerce.

+ La consommation sur les plateformes d’e-commerce transfrontalier par des personnes âgées est principalement concentrée sur des produits de la gestion de la santé et des maladies. Les produits de santé représentent déjà plus de 30 % de la consommation transfrontalière

 

 + Clés d'accès 

+ Réglementation spécifique

+ La coordination entre les ministères de la Santé et des Affaires civiles ainsi que la Commission nationale de la réforme et du développement national reste encore déficiente. Une réorganisation des compétences interministérielles dans le domaine du vieillissement a eu lieu en 2018. Les politiques définies au niveau national sont mises en œuvre à l’échelon de la province et des grandes villes avec une adaptation au contexte local. 

+ Maisons de retraite – Secteur ouvert aux opérateurs étrangers. Incitations foncières et fiscales pour les capitaux privés. Nécessité d'impulser le projet à haut niveau au niveau local. Enveloppe de 2,4 Mds CNY (312 M EUR) du gouvernement central pour développer des zones pilotes (8 provinces dont Jilin et Shandong). De nombreux projets pilote en matière d’accompagnement à domicile ont été annoncés mais restent sous-financés. 

+ La promulgation du « Plan d’action pour le développement de l’industrie du vieillissement intelligente » par le gouvernement chinois prévoit une période de croissance rapide de cette industrie en Chine. 

+ Sur le plan technique, les fournisseurs de technologies innovantes dépendent parfois de l’octroi de licences télécoms qui sont délivrées par le ministère de l’Industrie, de l’Information et des Technologies, ce qui peut ralentir le développement de solutions efficientes et innovantes au profit des personnes âgées chinoises.

 

+ En savoir plus : alain.cimaz@businessfrance.fr

Continuer le voyage :

 
 

Cahier de vacances de Business France ; La Silver economie en Thailande 

Cahier de vacances de Business France ; La Silver economie en Allemagne

Cahier de vacances de Business France : La Silver economie en Norvège 

 

Retourner aux articles