Vous êtes ici

Toute l'actualité

Message d'erreur

Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans eval() (ligne 1 dans /home/sespqnpp/www/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
La FESP a interpelé les ministres sur la trop faible revalorisation des prixLa FESP a interpelé les ministres sur la trop faible revalorisation des prix

Aide à domicile La FESP proteste face à la trop faible revalorisation des prix

Alors que l'augmentation des prix de l'aide à domicile de 1,42 % ne couvre même pas celle du Smic (1,5%), la FESP a protesté auprès des ministres craignant une impossibilité pour de nombreuses structures de pérenniser leur activité. Urgence.

Par un courrier en date du 21 décembre 2018, la Fédération du service aux particuliers (FESP) a alerté le ministre de l'Economie et des Finances ainsi que la ministre des Solidarités et de la Santé, tous deux co-signataires de l'arrêté fixant la revalorisation maximale des prix de l'aide à domicile afin de protester contre une augmentation de seulement 1,42 %, alors que le coût du service à augmenté beaucoup plus fortement, ne serait-ce qu'en considérant la revalorisation de 1,5 % du Smic, déjà à elle seule supérieure à celle fixée par le gouvernement pour l'aide à domicile.

Lors des diverses rencontres préparatoires avec les ministères, la FESP avait fait valoir un taux minimal de 4,70 % en dessous duquel les marges des structures ne seraient plus suffisantes pour assurer l'intégralité de l'activité. La fédération a souligné l'effet dévastateur d'un taux aussi bas que 1,42 %, alors que cela fait cinq ans que les différents gouvernement n'ont pas réévalué à la juste hauteur ces augmentations de prix. Par ailleurs, cette décision s'ajoute à d'autres décisions négatives pour le secteur telles que la suppression du CICE/CITS non compensée totalement, ou encore la suppression des emplois aidés.

Voir l'article dans Les Echos (édition du 3 janvier 2019) : https://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/0600418784020-les-services-daide-a-domicile-craignent-pour-la-perennite-de-leur-activite-2233598.php

Voir l'interview de la FESP dans le JT de 20 h de France 2 : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/services-a-la-personne-et-aide-a-l-enfance/services-a-la-personne-des-emplois-menaces_3128293.html

Fichiers attachés: 
Retourner aux articles