Vous êtes ici

Toute l'actualité

Message d'erreur

Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans eval() (ligne 1 dans /home/sespqnpp/www/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
Didier Chateau (Générale des services) représentait la FespDidier Chateau (Générale des services) représentait la Fesp

Garde d'enfants à domicile Formation : la FESP signe une convention avec les ministères

La Fesp a signé avec les ministères, lundi 16 février, un nouvel accord-cadre en faveur du financement de la formation professionnelle des métiers de l'accueil et de la garde du jeune enfant.

La Fédération du service aux particuliers (Fesp) a signé, le 16 février 2015, un accord-cadre avec François Rebsamen, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Laurence Rossignol, Secrétaire d'Etat en charge de la Famille, et les acteurs de l'accueil de jeunes enfants et de la garde à domicile. Consacrant une enveloppe budgétaire de 1,5 million d'euros pour l'Etat et autant qui devrait être financés par les Organismes paritaires collecteurs agréés (Opca), cet accord-cadre national d'Engagement de développement de l'emploi et des compétences (Edec) a pour objectif de renforcer les moyens alloués aux formations professionnelles spécifiques à ces métiers. 

La fédération, représentée par Didier Chateau, vice-président du Syndicat des entreprises de services à la personne (Sesp) membre de la Fesp, président de la Générale des Services (GDS) et président de la Commission "formation", s'est félicitée de cette avancée qu'elle souhaitait depuis de nombreux mois.

Forts du constat partagé des besoins en offre d'accueil et de garde à domicile, les signataires se sont accordés sur la nécessité de poursuivre l'effort de qualification des salariés dans une optique de qualité du service rendu aux enfants et aux parents. Cette volonté passe par la capacité de développer des évolutions de carrière pour les professionnels.

Evolution de l'attente des parents

Répondre aux situations d'urgence, développer l'offre en réponse à des horaires atypiques ou décalés, mais aussi aux réalités des enfants porteurs de handicap, constituent une attente forte des parents. Ces enjeux posent à la fois des questions complexes d’organisation des services et des questions de formation des personnels, notamment gardant les enfants au domicile familial.

A ce titre, l'accord-cadre a pour objectif de faciliter une plus grande fluidité des parcours de carrière, l'ouverture vers les filières proches, ou encore la réalisation de deuxième partie de carrière. Celle-ci, comme la souligné l'intervention de Didier Chateau lors de la signature de l'Edec, passe par la formation initiale, la formation continue, mais également par la reconnaissance des acquis de l’expérience.

Cette facilitation des évolutions de carrière, de même que l’amélioration du cadre de travail, contribueront à améliorer la connaissance du public des métiers de la petite enfance, dont la diversité et la technicité sont parfois insuffisamment reconnus. Le développement de la mixité dans ces professions constitue également un objectif partagé dans l'accord-cadre entre du gouvernement, les partenaires sociaux et les organismes signataires.

Retourner aux articles