Vous êtes ici

Toute l'actualité

Message d'erreur

Deprecated function : Function create_function() is deprecated dans eval() (ligne 1 dans /home/sespqnpp/www/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
G. Staub représentait la Fesp lors de la rencontre avec la ministre.G. Staub représentait la Fesp lors de la rencontre avec la ministre.

Aide à domicile Dépendance : la Fesp présente ses propositions à la ministre

Dans le cadre de la préparation de la stratégie nationale en faveur de la prise en charge des personnes âgées dépendantes, la ministre des Solidarité et de la Santé a souhaité connaître les préconisations des professionnels du secteur. Après un constat alarmant, la Fesp a présenté des propositions concrètes.

Organisée le 23 mars 2018 dans les locaux du ministère des Solidarité et de la Santé à Paris, à l'initiative de la ministre, Agnès Buzyn, la réunion sur les enjeux de l'aide à domicile et de la prise en charge des personnes âgées dépendante en France  a permis à la Fédération du service aux particuliers (FESP) de présenter les constats de ses structures adhérentes, ainsi que ses propositions.

Guillaume Staub (PrevAndCare), président de la commission "maintien à domicile" animée par la FESP, a dans un premier temps, rappelé l'hétérogénéité des pratiques des conseils départementaux dans le traitement des demandes d'autorisation. La fédération a insisté sur le phénomène actuel de fermeture pure et simple de l'accès à ces métiers par un nombre de plus en plus important de collectivités. Pour compléter ces constats, la FESP a développé les nombreuses  difficultés rencontrées par les structures dans la bonne marche de leur développement.

Après avoir noté l'ensemble de ces remarques, la ministre a souhaité connaître les pistes que pouvaient proposer les professionnels du secteur. Les attentes du ministère portaient particulièrement sur une vision prospective à horizon 2030-2060 de l'aide à domicile, les leviers en faveur de la prévention de la perte d’autonomie, la place de la famille/des aidants dans la prise en charge des personnes âgées à domicile, ou encore la lutte contre l’isolement des personnes âgées.

Une stratégie nationale

La FESP a plaidé pour une impérative harmonisation des règles d'attribution des autorisations, ainsi que pour l'application de tarifs identiques par les conseils départementaux quel que soit le régime d'exercice des structures (entrepreneuriales ou associatives). Par ailleurs, regrettant le manque de visibilité sur les capacité de développer l'activité du fait "d'un désengagement de l'Etat dans la gouvernance" des politiques du grand âge, la FESP appelle à une action forte du gouvernement pour la valorisation des métiers de l'aide à domicile et pour le financement de l'Allocation personnalisée autonomie (APA).

Par ailleurs, la question d'une approche plus résolue en faveur de la prévention, notamment par le recours à des technologies appliquées à la dépendance, a animé les échanges. La fédération a plaidé pour que ne soit pas oublié la performance de l'intervention humaine qui doit être articulée avec le potentiel proposé par les objets connectés.

La ministre a précisé à l'issue de cette rencontre, que l'ensemble de ces propositions avait vocation à nourrir une stratégie relative au vieillissement, et devrait être présenté au Premier ministre à la fin du mois de mars.

Retourner aux articles