Vous êtes ici

Toute l'actualité

Les membres de la Commission DOM à la sortie de la réunion au ministère.Les membres de la Commission DOM à la sortie de la réunion au ministère.

Départements d'outre-mer Assises des Outre-mer : la Fesp tient sa réunion au ministère

En amont de l'ouverture des Assises des Outre-mer, la commission "DOM" de la Fesp a été invitée par le ministère à tenir sa réunion de travail en présence de la conseillère de la ministre. Ce fut pour les référents ultramarins de la fédération l'occasion de présenter leurs réalités et leurs propositions.

Particulièrement présente dans les départements d’outre-mer, et alors que le gouvernement va en ouvrir les Assises nationales, la commission "DOM" de la Fédération du service aux particuliers (Fesp) a été invitée à tenir sa réunion de travail du 16 novembre 2017 au ministère, en présence de la conseillère du cabinet de la ministre.

Composée des référents territoriaux de Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique et Mayotte, ainsi que des permanents de la fédération, la commission "DOM" de la Fesp dispose d’une connaissance précise des enjeux des différents métiers du secteur des Services à la personne (Sap) sur chacun des départements. Les spécificités qui leurs sont propres ont également été abordées, telles que l’extrême faiblesse du tarif d’aide à domicile versée par la collectivité territoriale de Martinique aux structures prestant auprès des personnes âgées dépendantes qui met en péril la pérennité de l’activité légale sur l’île, ou encore le besoin de développement de micro-crèches et de garde à domicile à La Réunion.

Des propositions pour les DOM

La perte annoncée par le gouvernement de la possibilité d’avoir recours aux emplois aidés est une mauvaise nouvelle pour le maintien de l’activité des Sap dans les DOM. La délégation a insisté auprès du cabinet de la ministre sur la proposition de la fédération d'un moratoire qui consisterait à maintenir le dispositif des emplois aidés au moins jusqu’à la fin de l’année 2020, afin de ne pas risquer la fermeture de nombreuses structures.

Suite à cette rencontre, la Fesp a transmis dix-huit propositions à la ministre, allant de la création de CFA ultramarins dédiés aux métiers des Sap, à la lutte contre l’économie illégale qui se développe dans des relations de gré à gré entre un intervenant et un employeur à domicile, en passant par une impérative nécessité de revaloriser les montant de l’Allocation personnalisée "autonomie" (APA) sur chacun des DOM.

Retourner aux articles